Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 septembre 2010 5 17 /09 /septembre /2010 15:53

 

Vous avez sans doute entendu un jour l’histoire de Gérald et celle de Barbara, et leur rencontre avec le tai chi chuan.

Dans nos cours, on se rend compte que chacun y trouve quelque chose d’autre, et enrichit les autres de sa propre pratique.

A vous, maintenant !

Racontez-nous comment vous avez découvert le tai chi chuan, quelles sont les raisons qui vous ont menées à pratiquer.

Qu’aimez-vous dans le tai chi chuan ? Qu’est-ce que vous aimez y trouver ?

Nous comptons sur vous pour partager avec vous votre plaisir et vos expériences. D'avance, merci ! 

tai chi miniPour donner votre avis, cliquez sur "écrire un commentaire" ci-dessous.

Partager cet article

Repost 0
Published by budokan metz
commenter cet article

commentaires

K'van 21/09/2010 11:54


J'ai découvert le tai chi chuan il y a quelques années en arrière. Je n'ai pas accroché. C'était sympa, mais pas assez vivant pour moi. Je pense qu'à cette époque je ne voulais pas m'ouvrir, et
j'avais trop de choses en tête pour pouvoir apprécier ce que c'est vraiment. J'ai repris par hasard, poussée par des amis. La première chose que Gérald et Barbara ont demandé était : "qu'est-ce que
vous cherchez en venant ici ?". Tout le monde semblait savoir. Alors j'ai répondu comme une bonne élève : "je recherche l'harmonie du corps et de l'esprit". J'ignorais alors combien ce serait vrai
et que c'est vraiment ce que j'allais trouver. Le tai chi chuan m'apaise et me permet, à force de concentration, de laisser mes soucis de côté. C'est un art martial qui enseigne le "lâcher prise".
Pas de compétition, la prise de conscience de mon environnement, la chaleur des gens avec lesquels je pratique. Quel que soit son niveau, ou ses capacités, tous les gens qui pratiquent sont bons.
Nous évoluons à notre rythme, sans contrainte. Le fait d'arriver au bout de notre tao nous valorise et nous partageons ensemble ce sentiment de réussite. C'est donc non seulement une harmonie
intérieure vers laquelle nous tendons, mais aussi une harmonie collective.
Bien sûr, l'harmonie infinie n'existe pas, mais quand je pratique, c'est un moment privilégié qui me permet non pas d'oublier ma réalité, mais de me donner la force de l'accepter, voire de la voir
autrement. Depuis que je fais du tai chi chuan, les gens me sourient plus souvent. Et pour vous ? Est-ce que cela a changé quelque chose pour vous ?